Publié le 13 novembre 2019

Avis sur le projet de loi 40 qui oublie la représentation du quart des élèves

 

Avis sur le projet de loi 40
qui oublie la représentation du quart des élèves

 

Compagnons de Montréal soutien La Société québécoise de la déficience intellectuelle dans sa réaction au projet de loi n° 40Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaires, en envoyant un avis aux membres de la Commission de la culture et de l'éducation.


Dans la réorganisation qu’amène le projet de loi, les commissions scolaires deviendront des centres de service éducatifs dont plusieurs postes décisionnels seront réservés aux parents. Or, le seul poste décisionnel qui était réservé à un représentant des parents d'élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) dans les commissions scolaires a été aboli, alors que ces élèves HDAA représentent le quart de tous les élèves et, de surcroit, qu'ils sont sous-représentés parmi les élèves qui obtiennent des diplômes.

La Société réclame que parmi les postes décisionnels attribués aux parents, un nombre équivalant au pourcentage d'élèves HDAA soit réservé à leurs parents afin qu'ils soient représentés adéquatement

Pour consulter l'avis au complet, suivez le lien ci-dessous :

https://www.sqdi.ca/wp-content/uploads/2019/11/Avis-PL40-Commissions-scolaires-nov-2019.pdf

Retour aux publications

Plan du site

Conception par Caméléon Web - Design - Marketing